Céline Gendre
Sophrologue
Praticienne en Hypnose Ericksonienne
Consultante en Evolution Professionnelle
Céline Gendre
Sophrologue
Praticienne en Hypnose Ericksonienne
Consultante en Evolution Professionnelle

Je me sens jugé, mal compris, je me sens mal !!!

Life style

Bien souvent, nous cherchons à l'extérieur des explications à notre mal-être, nous tournons autour du problème en invoquant la responsabilité de notre entourage, de la situation, de l'environnement. Evidemment, des facteurs externes influencent notre vie au quotidien, mais il nous appartient de changer les choses, de vouloir changer les choses, de les observer autrement.  Si nous y regardons de plus près, nous avons la faculté d'analyser, de comprendre ce qui se passe dans la vie des autres mais pour autant la développer pour nous-même reste périlleux. C'est pourquoi, il est parfois intéressant de demander l'opinion d'une personne neutre, afin d'éclairer les points obscurs, nous empêchant d'avancer.

Pour cela, il est préférable en premier lieu, de travailler sur sa propre capacité à accueillir les propos de l'Autre. Il est évident que si vous décidez de vous confier à une personne, celle-ci vous renverra certainement quelque chose. Si vous n'êtes pas prêt à entendre ce que l'Autre à en dire, il est plus judicieux d'éviter de se confier. Cette posture d'accueil est donc essentielle; pour autant, vous avez la liberté de retenir ou non, partiellement ou complètement, ce qui peut faire évoluer votre regard dans les propos de l'Autre, sur la situation. Votre réalité n'est pas celle de l'Autre et inversement. De plus, les émotions y jouent un rôle essentiel et interviennent dans l'interprétation que nous pouvons en avoir. A moins, d'aller consulter un thérapeute, totalement neutre, une personne de votre entourage exprimera forcément quelque chose en retour; elle en a le droit, tout autant que vous pouvez également exprimer l'envie d'être écouté sans retour de sa part (dans ce cas, éviter les discussions interminables car cela risque d'être fort désagréable pour votre interlocuteur). Communiquer peut s'avérer compliquer si nous n'utilisons pas certains codes.

 

Face à une épreuve difficile, comment peut-on se préserver des jugements ?

Il y a quelques années, j'ai vécu une période difficile, le décès d'un être cher à mon coeur. Quelle que fut été notre relation, cette personne ayant fait parti de ma vie, de longues années, sa perte fût difficile. J'étais très entourée durant cette période; je ne remercierai jamais assez mes proches d'avoir été là pour moi. Peut-être que certaines maladresses m'ont été adressées, des jugements pour certains, des oppositions pour d'autres dans ma façon de vivre cette perte. Peu importe, la liberté de penser existe et doit être préservée pour chacun. Quelles que soient les mots désagréables, les opinions, j'étais la seule à savoir ce qui se passait en moi. Je n'ai pas mal vécu les propos négatifs ou contraires à mes convictions car ces derniers leur appartenaient tout autant que ma vision des choses m'appartenait.

J'avais la conviction que seules les personnes, qui m'aimaient vraiment, pourraient le respecter, qu'elles le comprennent ou non. Malgré tout, la parole des personnes bien-pensantes ne me gênaient guère car je leur laissais la place de s'exprimer; j'aurai pu tout aussi bien faire le choix de m'en protéger. C'était mon choix d'entendre ce que les autres avaient à dire, car considérant que j'ai encore beaucoup de choses à apprendre, certaines visions pouvaient m'ouvrir à d'autres perspectives. Mon égo ne m'a jamais joué de tour à ce propos; heureusement, je m'accepte suffisamment pour faire en sorte que par la rencontre, je puisse apprendre. A l'époque, si certaines personnes ne m'avaient pas exprimé leur vérité, je n'aurai certainement pas évolué de la même manière. Je les ai entendu et ai gardé en moi ce qui pouvaient me porter, me permettre de poursuivre ma vie, en restant qui je suis.

Tout cela, pour dire, qu'il me paraît riche de savoir prendre d'une conversation ce qui est bon pour soi, pour son épanouissement, même si tout ce qui est exprimé, ne nous convient pas. Et agir en conséquence. C'est une bonne occasion de s'améliorer. S'offusquer ne sert pas à grand chose mise à part se faire du mal; c'est un sentiment lié directement à l'égo et qui peut être contrôlé. 

 

Nous pouvons choisir d'évoluer ..

Après toutes ces années de résilience, j'ai compris une chose essentielle: il y a toujours dans la parole de quelqu'un, quelque chose qui peut nous faire évoluer, nous éclairer ou bien quelque chose, qui nous permet de réaliser que notre posture n'est pas adéquate. Cela nous permet de nous ajuster.  Accepter d'entendre une autre vision que la sienne, en saisir ce qui peut nous correspondre et laisser le reste, permet d'ouvrir le champs des possibles, d'explorer la vie différemment.

Aucun de nous n'est un être parfait et notre comportement ne peut satisfaire tout le monde, ni nos pensées d'ailleurs. L'essentiel est de trouver son équilibre, se saisir du positif que nous pouvons retirer de nos échanges, respecter ses besoins émotionnels.

 

Pour résumer..

Rien ne nous oblige à écouter les conseils de notre entourage, bien qu'un éclairage puisse être enrichissant quelle que soit la situation. Si les propos de nos proches ou moins proches sont là pour nous aider, s'ils sont adressés de façon bienveillante, il n'y aucune raison de se vexer, tout simplement car nos vies, notre environnement, notre expérience,  nos ressentis étant forcément différents, nos opinions divergent de fait. Travailler sa posture en accueillant les dires d'autrui sans se sentir jugé nous appartient, ainsi que les décisions qui en découlent. La fameuse phrase "j'entends ce que tu dis mais je ne partage pas ton opinion" permets de placer les choses à leur juste place. Nous ne pouvons pas changer les autres et en avons-nous le droit ? Nous pouvons en revanche, influencer notre rapport à eux et ainsi agir sur nos ressentis.

Si nous souhaitons mieux vivre les situations, alors donnons-nous l'occasion de mieux les vivre.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion